Les gens

J’avais commencé à écrire cet article il y a un moment et finalement j’avais décidé de juste ravaler ma haine.

Et puis en fait non.

J’en peux plus des gens (c’est vaste vous me direz, je ne vise pas tout le monde, juste les gens) (je crois que « les gens » dans mon esprit c’est une insulte polie).

Avant de revenir avec S. on avait prévenu : attention elle sera probablement très intimidée mais de toute façon, même si ce n’était pas le cas, il n’est pas souhaitable qu’au départ elle aille vers tout le monde et que tout le monde s’en occupe. Encore une fois merci J. Lemieux et les mots que nous lui avons emprunté.
Au début tout le monde a plutôt bien respecté la consigne pour ceux qui l’avaient eu, quand aux autres, aux inconnus etc. de toute façon S. était agrippé à nous et se cachait si quelqu’un approchait.

Et puis, au bout d’un certain temps, elle a fini par se détendre et sympathiser avec le monde. Au départ on s’est dit « chouette, c’est plutôt bon signe ! ». C’était sans compter les gens, les gens qui ont pris ça comme le feu vert pour faire n’importe quoi, et nous qui, bêtement, encore dans notre idée de « c’est bien elle s’ouvre au monde » n’avons pas réagi tout de suite (et croyez moi je m’en veux à mort).

Les gens sont devenus c*ns, à faire n’importe quoi pour être celui qui aurait le plus d’interactions, de bisous ou de câlins, pour être celui qui aura la cote auprès de S.
Je sais que certains se comportent comme ça d’office devant un gamin, je sais aussi que le statut « adopté » de ma fille accentue le phénomène, on était prévenus mais de le vivre ça demande un temps d’adaptation quand même… Bref, les gens n’en peuvent plus, même les professionnels sortent de leur rôle (genre les secrétaires médicales qui sortent de derrière leur bureau pour demander un bisou parce qu’ « elle est tellement mignonne, c’est une histoire tellement incroyable », ou pire, et là ça m’a fait sortir de mes gonds, les animatrices du lieu d’accueil parent-enfant qui gardaient une attitude tout à fait professionnelle avec les autres enfants mais monopolisaient ma fille « qu’est ce qu’elle est attachaaaante » ). Le pire du pire ? Une collègue de MonChéri qui prend ma fille dans ses bras et lui dit « voilà, maintenant t’es mon bébé ! », croyez moi la collègue s’en est pris plein la poire.

Ca a été le déclencheur. On s’est rendu compte qu’il allait falloir faire un retour en arrière immédiatement parce que notre fille était en train de trouver là une solution à son angoisse du rejet : se faire aimer de tout le monde et de n’importe qui.

Alors j’ai fui les gens, et l’arrêt de MonChéri est arrivé peu de temps après donc on s’est refait un petit cocon à trois. Plus de visites à son boulot (je vous jure, ses collègues, j’avais envie de les empaler), plus de visites au lieu d’accueil…

Aujourd’hui MonChéri a repris le boulot et je recommence à sortir. C’est peut être pour ça que cet article m’est revenu d’ailleurs, parce qu’à nouveau je me heurte à des gens qui perdent leurs neurones en présence de S. Sauf qu’aujourd’hui nous ré-apprenons à notre fille qu’elle a le droit de dire « non » si elle ne veut pas de bisous, et qu’on ne montre pas le même degré d’intimité envers la famille ou les amis qu’envers quelqu’un qu’on croise occasionnellement ou qu’on rencontre pour la première fois.

C’est pas évident quand on est du genre à ne pas faire de vagues, mais maintenant on sort les dents…

21 réflexions sur “Les gens

  1. La comparaison peut sembler hasardeuse mais je fais avec ce que j’ai : c’est pareil quand tu te promènes avec un petit chien….problème d’urbanité qui disparaît vitesse grand V dans cette société ! Les gens te claquent la bise pour un oui pour un non et je te cause pas des agents immobiliers (merci M6)
    C’est bien de garder ses distances et de les faire respecter 👍🏻

    Aimé par 1 personne

    1. C’est drôle, tu m’as fait me souvenir que quand j’ai eu ma corgi j’en avais effectivement marre des gens aussi. Et m’en parle pas, on a rencontré notre nouveau banquier l’autre jour, j’ai failli lui dire que si c’était pour parler de nos vies je ne voyais pas l’intérêt du rdv.

      Aimé par 1 personne

  2. J’en reviens pas de ce que tu racontes… J’aurais jamais pensé que les gens auraient une réaction différente parce que S. a été adoptée… Bref, les gens…
    On a toujours expliqué à la sangsue (et à l’entourage) que son corps lui appartenait et que c’était à lui de décider s’il recevait des calins/bisous, de qui il voulait, quand il voulait… Hier, on a croisé une tante de mon mari par hasard, la sangsue ne l’avait jamais rencontré, elle l’a pris direct dans les bras pour lui faire un câlin, la sangsue s’est mise à hurler et à se débattre, et le commentaire qui a suivi et qu’il était capricieux… Merci la tante !

    J'aime

  3. ISAB90

    Bonjour,
    Pareil pour nous avec notre fille quand elle est arrivée.
    Et ce qui m’agaçait le plus c’est quand on allait dans un lieu public, les « gens » nous regardait de  » haut en bas » et notre fille sans retenue , avec insistance et de longues minutes : soit j’allais les voir et je leur disais : » et oui nous sommes blancs et elle chocolat il y a un problème  » ou je les regardais de la même façon et il baissait le regard ou les gens « bienveillants… » c’est bien ce que vous avez fait, …grrr…..
    Maintenant notre fille à 12 ans et elle a un sacré caractère et ne se laisse pas faire.
    Bonne journée.
    Isabelle

    Aimé par 2 personnes

    1. On avait eu le débat avec ma mère, avant l’arrivée de notre fille, sur les remarques « bienveillantes » des gens, « mais ça part d’un bon sentiment, faut pas s’énerver pour ça » elle disait, bah oui mais non en fait, entre les idées fausses, les fantasmes des gens et le fait qu’ils te disent tout ça devant ton enfant et que, par ce fait, chaque jour ton enfant est ramené à ça…
      Merci pour votre message et bonne journée à vous !

      J'aime

  4. Kae Browneyes

    Ça me fait rire!!!!!!!!!! Bien-sûr,l’importance de poser des limites « aux gens » et de les apprendre à S, bien-sûr! Mais bon, faut reconnaitre qu’il vaut mieux trop d’effusions positives que le rejet ou l’indifférence, non?
    Dommage qu’on ne se connaisse pas IRL, parce qu’avec moi t’es sure que les distances seraient gardées! XD

    Aimé par 2 personnes

  5. J’hallucine quant à la réaction des gens ! Vraiment ! Lorsque je vois un enfant pour la première fois, adopté ou non, loin de moi l’idée de réagir comme certaines personnes à qui tu as eu à faire. Ca me fait penser à l’enseignante avec qui je travaille et ça me questionne d’ailleurs mais je ne vais pas m’étaler sur ton blog.

    Aimé par 1 personne

  6. Ça ne m’étonne tellement pas… 🙄 Tu as bien raison de vouloir vous protéger, les comportements déplacés sont très courants même avec un enfant « lambda » alors dans le cas d’une adoption ça devient carrément le festival… 😬
    Je repense encore à ma mère qui m’avait littéralement arraché le loutron des bras au retour de la maternité, et je n’avais rien dit ou presque, les larmes aux yeux… Je m’en veux encore de ne pas avoir résisté… Protégez vous c’est le plus important 💜

    J'aime

  7. Incroyable certaines réactions o_O.
    Quand je pense à l’inverse, mon grand qui s’apprêtait à faire la bise à l’assistante sociale et elle qui l’a (très gentiment) arrêté en lui expliquant qu’elle venait pour son travail, qu’on était pas des proches et donc qu’on se dit bonjour comme ça ou on se serre la main… Je te souhaite de rencontrer plus de gens comme elle et moins d’emmerdeurs !

    Aimé par 1 personne

  8. C’est dingue ! On dirait des bêtes de foire… On a le modèle pitre qui se met beaucoup en scène pour attirer l’attention mais qui recadre direct les gens qui s’approchent de trop près. Pratique ! 😂 S. va apprendre à s’affirmer j’en suis sûre. Et à savoir faire le tri entre ce qu’elle veut et ce qu’elle ne veut pas.

    Aimé par 1 personne

  9. Sérieux les gens et leur manque de réserve …
    C’est pas 1 poupée c’est 1 être humain !
    Je supporte pas les gens qui ont aucune réserve, qui te claque la bise au boulot et l’agent immobilier qui vient tendre sa joue va être calmé direct.
    J’aime pas les bises et jamais je ne forcerai 1 enfant à la faire.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s