6 ans

6 ans hier. Il y a six ans c’était un lundi aussi. Il y a six ans je mettais au monde, dans l’autre monde, mon premier enfant.

On ne va pas se mentir, avec S. aujourd’hui dans nos vies c’est plus facile, ou moins lourd. Oubliée l’angoisse de « Et s’il était le seul enfant qui nous était destiné ? Si notre parentalité ne devait être que celle là, un deuil ? ».
Mais un enfant n’efface pas l’autre.

Il y a peu je réalisais que mes deux grossesses (l’une d’elle est un peu particulière, mais cette période entre l’appel et notre retour à la maison avec S., je l’ai vraiment vécu comme une grossesse), et donc les souvenirs qui vont avec, se complétaient (du moins auraient du) parfaitement sur une année. Enceinte de L. mi juin, je devais l’être jusqu’à mars, pour S. nous avons été appelé fin mars et sommes revenu mi-juin.
Sauf que dans tout ça il manque trois mois. Il manque trois mois de L. dans mon ventre.

Je sais que nous avons pris la bonne décision. Je me souviens parfaitement que, le jour où nous avons compris que notre fils ne vivrait pas, il nous était impossible de continuer cette grossesse, comment vivre encore des semaines et des mois « comme si de rien n’était » alors que notre décision était prise de lui épargner cette vie trop douloureuse ?
Et pourtant aujourd’hui ces trois mois de ma vie et de la sienne manquent cruellement. Il y a comme un goût amer d’inachevé. La vie en dehors de moi n’était pas pensable, mais après tout, pourquoi ne pas nous avoir laissé le temps de terminer cette petite vie là…

On m’a fait comprendre il y a quelques temps qu’il fallait que je retravaille sur mon deuil. Bon bah voilà, j’en suis là, à ces trois mois manquant.

Enfin cette journée est passée, entre le triste anniversaire de notre fils, MonChéri à l’hôpital pour son retrait de plaque, et notre fille qui a décidé que là tout de suite maintenant c’était le moment de se passer des couches sans avoir le plein pouvoir sur ses sphincters… drôle d’ambiance.

10 réflexions sur “6 ans

  1. bidulaxe

    Courage à vous pour cette période très difficile. Il y a 6 ans vous avez pris la meilleure décision que vous pouviez dans la situation qui était la vôtre. Aujourd’hui vous prendriez peut être une décision différente, en vous donnant ces 3 mois, mais ce n’était pas possible pour les parents que vous étiez il y a 6 ans. Cette réflexion tu la mène aujourd’hui car L. et S. t’ont fait évoluer en tant que maman mais tu ne dois pas juger celle que tu étais avant la naissance de L. Courage.

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci pour ton message. Oui on évolue, et puis il n’y a pas de préparation au deuil d’un enfant, on ne vous demande pas à l’avance quels seront vos choix si, le temps de préparation est toujours minime… puisque c’est toujours quelque chose qui arrive brutalement et le choc est tel qu’on ne peut pas y réfléchir posément.

      Aimé par 1 personne

  2. Je trouve que Bidulaxe et Kae synthétisent parfaitement la situation: ce que tu ressens aujourd’hui, tu ne pouvais pas le ressentir il y a 6 ans; vous avez alors fait au mieux de ce que vous pouviez faire étant donné l’horreur de la situation. Cela n’empêche que ça te fera sûrement du bien de revenir là-dessus aujourd’hui, avec le recul que tu peux avoir sur votre histoire, et au vu de votre famille aujourd’hui. Et S est une fois de plus épatante – décider de ça d’elle-même comme ça, quelle force! Elle n’est clairement pas arrivée chez vous par hasard…
    Courage dans toute cette complexité de sentiments qui doivent se mélanger autour et en toi.

    Aimé par 2 personnes

    1. Ce manque des trois mois n’est pas nouveau, c’est ce qui ressort à chaque fois donc visiblement qq chose sur lequel il faut que je travaille…
      Quant à la pépette elle m’a bluffé avec sa décision mais ce n’est pas si simple, le lâcher prise c’est pas son fort et devoir se laisser aller consciemment sur le pot est visiblement très angoissant pour elle, là on s’est dit qu’il allait falloir faire un retour en arrière et laisser la couche quoiqu’elle en dise pour qu’elle se détende (et encore c’est pas gagné, elle se retient même avec une couche maintenant) parce qu’elle va finir par se rendre malade.

      J'aime

  3. Tu sais quand on est confronté au pire on prend des décisions parfois non réfléchis et je m’en veux encore …
    Je vais essayer de faire le pot avec ma pépette d’ici quelques jours / semaines je pense…on verra ce que ça donne lol

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s