La famille nut*lla refait un petit passage

Une journée EFA.
Un « Et vous ne vous relancez pas dans un agrément ? »
Moi : « Non, on a toujours dit qu’on s’arrêterait là, pour un milliard de raisons, blablabla… »
MonChéri : « … et puis j’ai bientôt 41 ans, là on a eu de la chance, ça a été vite, et puis elle va bien, ça se passe bien, mais s’il faut attendre 5, 6 ans ou plus, c’est pas la peine, blablabla… »

Discussion autour du nombre important de naissances sous x cette année dans notre département, en plus de l’arrivée à l’adoption de pupilles assez jeunes car enfin les services sociaux commencent à bouger concernant les enfants délaissés par leurs parents, et puis le nombre de candidats qui baissent car parcours trop décourageant pour beaucoup et commission d’agrément plus exigeante et opposant plus de refus… donc délai d’attente qui raccourci….
« Vous avez toutes vos chances ! »

Moi : « Ah oui mais non, on a toujours dit qu’on s’arrêterait là, pour un milliard de raisons, blablabla… »
MonChéri : « Ah ouais ?! Hey, ça donne envie… »
Moi :

(Bon sauf que je suis pas un mec mais vous voyez l’idée)

Le pire c’est que le lendemain matin il récidivait : « L’avantage si les assistantes sociales viennent pour une enquête d’agrément c’est que la maison est déjà sécurisée ! »

Ca a été un véritable choc, j’ai mis trois jours à m’en remettre (si si, c’est surprenant mais je l’ai vraiment vécu comme quelque chose de violent), je me suis retournée le cerveau (« Mais pourquoi il me parle d’un autre enfant ?! J’aime trop notre fille pour pouvoir en aimer un autre ! Et puis on est bien là, pourquoi changer et prendre le risque de tout chambouler ?!! … Mais s’il me le demande vraiment je ne pourrais jamais lui refuser ça ! ») et j’ai fini par adopter la position de « arrête d’y penser (ahaha), c’était probablement des mots en l’air, tu verra bien s’il en reparle ».

Bon après deux nuits un peu courtes il a l’air un peu moins chaud quand même…

Publicités

30 réflexions sur “La famille nut*lla refait un petit passage

  1. Fifi

    Il s’est sans doute laissé séduire par l’idée et l’excitation du moment.
    Mais si ça t’inquiète, bien sûr que tu pourras aimer un autre enfant autant que ta fille et L., mais l’équilibre familial, c’est une autre affaire.

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai les mêmes raisons que toi. Notre fils est déjà prenant mais comme ça s’est apaisé comme je suis une autre maman qu’avabt j’avais envie d’avoir un autre enfant… Mais moi aussi la quarantaine. Pas de fiv pas d’agrément. Je le demandais si j’allais pas enlever mon sterilet car je n’ai que des effets secondaires et laisser 6 mois à la nature… Sauf que suite je me dis non on est trop vieux…. Autant que déjà notre enfant soit bien

    Aimé par 1 personne

    1. Moi je n’ai pas spécialement cette envie de deuxième, j’en ai fait le deuil il y a tellement longtemps que je ne vois aujourd’hui que les bons côtés d’avoir S. comme enfant unique, mais si mon homme me dit qu’il en a envie je serai prête à y réfléchir je crois.

      J'aime

    1. Ahaha ! C’est pas forcément faux ! Mais justement j’aimerais que mon chéri se positionne clairement pour savoir si je dois arrêter la moulinette du cerveau ou pas, je m’empêche de penser sérieusement à ça parce que si finalement il me dit que non alors que je me projette pour de bon ça va être dur. Aujourd’hui je suis toujours pleinement convaincue que nous sommes et serons toujours comblés avec S. comme enfant unique.

      Aimé par 1 personne

      1. Je me rappelle d’une histoire de déménagement où a partir du moment où tu l’as envisagé, c’était déjà fait 😉 Quoiqu’il en soit, à vous d’en discuter. Mais n’ait crainte, tu auras toujours de l’amour à revendre.

        J'aime

  3. On a toujours l’impression que l’on n’aimera jamais un autre enfant aussi fort. C’est faux. Le cœur grandit à chaque fois.
    Mais après c’est un choix super personnel et vous pouvez aussi bien lancer un agrément et ne pas donner suite si au final vous ne le sentez pas.
    Dans tes mots on sent qu’au final, toi aussi tu trouverais ça un peu séduisant…
    Le hic avec l’adoption c’est que c’est quand même un sacré parcours. Tu attends et du jour au lendemain pouf, un enfant est là. C’est comme si tu recommençais un parcours pma en étant enceinte. Au final, la « gestation » de S. Dans votre imaginaire n’a été que de quelques semaines. C’est normal de ne pas être super chauds. Ce qu’il faut voir aujourd’hui c’est si vous avez envie d’un autre enfant. En dépit de tout le reste. Si on vous assurait que c’était possible, qu’en penseriez vous? La peur de l’échec et les blessures du passé ont parfois tendance a formater nos désirs pour ne plus souffrir….

    Aimé par 1 personne

    1. Il faudrait surtout qu’on m’assure (enfin que je m’assure moi même) qu’on est capable d’accueillir un autre enfant pour lequel tout ne se passera peut être pas aussi naturellement et aussi bien que pour S. , à l’heure actuelle si vraiment mon chéri me dit qu’il veut un autre enfant ce serait ma principale crainte. Si je fais abstraction de ça oui ça pourrait me faire envie, mais c’est quand même un « gros morceau » à travailler et je n’ai pas envie de me torturer l’esprit avec ça, ou plutôt d’arriver à passer au delà et à me réjouir, si c’est pour que mon homme me dise que finalement non et qu’il faille refaire un deuil qui a été fait il y a des années et très bien digéré.

      J'aime

      1. J’ai quand même l’impression que tu en as envie et que n’oses pas y croire… et si ton chéri pendant comme toi et se résignait pour les mêmes raisons? Autant mettre les cartes sur table et lui dire clairement les choses, même si c’est un pas potentiel vers un nouveau deuil… ou pas!!!!

        J'aime

      2. Non après réflexion et discussion ce n’est pas que j’en ai vraiment envie (ni mon homme), c’est juste qu’avec ce passé d’infertiles quand on te fait miroiter l’idée d’un enfant « facilement » il y a une partie de toi qui ne peut pas refuser, mais on a posé les choses, on s’est dit que non, pas d’autre enfant, et le soulagement que je ressens depuis est assez révélateur.

        Aimé par 1 personne

    1. Ce n’est pas tant les difficultés du parcours qui me freinent, j’ai beaucoup mieux vécu le parcours d’adoption que la PMA, c’est sur l’après, les difficultés qu’on pourrait rencontrer avec un deuxième enfant.

      J'aime

  4. Quelque part, tu t’es faite à l’idée d’un seul enfant, tu as fait ton deuil du deuxième et comme tu dis, pour un milliard de raisons… Il y a beaucoup de paramètres qui entrent en compte.
    PS : je pense à toi régulièrement car j’ai une petite fille adoptée dans ton pays A ou B dans ma classe cette année. Une vraie tornade pleine d’énergie !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est ça, ça fait tellement longtemps que je pense n’avoir qu’un enfant que revenir en arrière demanderait un certain travail de réflexion, et j’aimerais que le positionnement de mon homme soit clair pour savoir si je dois sérieusement y réfléchir ou si je peux retourner à ma projection initiale.

      Aimé par 1 personne

  5. Juliette

    Bonjour je lis en sous-marin ton blog depuis pas mal de temps. Je suis maman adoptante d une petite fille chocolat depuis 5 ans pupille. Et en mars dernier le conseil de famille nous a choisi pour une pupille chocolat foncé de 4 mois. J ai 42 ans et mon mari 48 !!! J avais peur aussi de ne pas l’aimer comme sa sœur et au début oui c etait vrai mais maintenant 5 mois plus tard je les aime ttes les 2 autant. L avantage quand mm de l adoption c est que ça laisse le temps…. mais t es pas obligé de relancer tt de suite nous on avait attendu presque 2 ans avant de refaire un agrément.

    Aimé par 1 personne

    1. Félicitation pour cette arrivée ! Ma crainte c’est aussi « et si ça ne se passaient pas aussi bien que pour S. ? Est ce qu’on arriverait à faire face à un enfant plus difficile sans comparer, sans l’aimer moins ?

      J'aime

    1. Ca dépend des CD, le nôtre accepte de donner un bébé pupille en second enfant si le premier est aussi un enfant adopté (bon j’imagine que pour une demande de deuxième les couples ne sont pas prioritaires), et au delà de ça, un pupille n’est pas forcément un bébé né sous x et pour les plus grands le conseil de famille met moins de restriction quand à l’âge ou la situation familiale des adoptants. 😉

      J'aime

  6. AB

    Bonjour, j’ai l’impression qu’au fond de toi tu en as envie et que tu attends que ton conjoint se positionne afin de ne pas avoir à porter toute seule la responsabilité de cette décision. Désolée pour la psychologie à 2 balles… Au fond de nous on sait ce qui est « juste » laissez vous du temps!

    J'aime

  7. Aureliane64

    Il s’est peut être aussi un peu emballé par l idée tout à sa joie d’être papa.
    En tout cas si il est vieux nous on est des vieillards 😂

    Profite bien de ces moments sans école et sans travail. Et puis dis toi en tant que parent, on fait tous des erreurs, en solo dans la journée ou en couple le soir !

    Aimé par 1 personne

  8. Sabine

    C’est le questionnement incessant des parents : quand s’arrêter ? Nos adoptions ayant été tellement rapides (4 mois entre l’agrément et l’arrivée de notre aîné et 17 mois pour le deuxième), on ne s’est même pas posé la question. Il était tout naturel que la famille s’agrandisse. On se serait peut-être arrêté à deux mais le désir d’avoir 1) une famille nombreuse et 2) une fille a été plus fort. On a eu l’agrément et le jour même un apparentement. C’était en mai et on espère aller chercher poulette en novembre mais sans certitude.
    Il est certain que l’équilibre familial en prend en coup et honnêtement je savoure mes journées sans enfants (les cocos vont à l’école toute la journée parce qu’elle est loin de chez nous et pas le temps de faire l’aller-retour sur le temps de midi). Après je l’aurai 100% du temps et même si c’est Magique, c’est aussi fatigant et contraignant, disons-le.
    Tout cela demande beaucoup de réflexion et le couple doit être absolument sûr de vouloir s’engager.
    Mais c’est vrai que de voir mes deux garçons jouer ensemble … 10% du temps (ensuite ils se disputent 😂😂) et surtout se jeter sur le téléphone pour voir les dernières photos et les vidéos de leur soeur me fait fondre le cœur.
    On a 40 et 45 ans. Ce sera évidemment notre dernier enfant !! Et comme vous, on en est sûr !!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s