Quoi de neuf ?

Nous sommes entrés dans 2018 doucement mais sûrement. Mon quotidien est bien occupé, je réalise chaque jour combien ce chômage est tombé au moment idéal.

Je pourrais vous faire une thèse sur le papier peint tant je me suis « amusé » avec, ou vous raconter combien je suis bonne en bras de fer quand un magasin me vend un produit défectueux sans vouloir l’admettre… mais je n’ai pas envie de vous perdre !

J’ai failli vous raconter combien ma thérapie, tout juste terminée, m’a fait du bien. L’année dernière à cette époque j’allais mal, j’étais vide, beaucoup de questions, d’angoisses remontaient… Libérée délivrée je suis aujourd’hui. Une vraie révolution ! Je vais bien, je suis vivante. Mais ce petit paragraphe suffira.

Ce que je peux vous dire en revanche, en plus de comment cette maison remplie son rôle de nous occuper, c’est combien elle me pousse à me projeter.

J’imagine la première fois où notre enfant y entrera, quel regard y posera t-il ? Aura t-il peur ? Sera t-il curieux ? Confiant ?
J’imagine les histoires qu’il construira dans sa chambre, ses jeux, ses rêveries… mais aussi les colères, les tempêtes, les portes qui claquent. J’imagine ses pas dans le couloir, les dimanches matins câlins, son corps pelotonné entre nous. J’imagine les après-midi crêpes, les cabanes dans le jardins. J’imagine la chasse au monstre le soir, ses pleurs qu’il séchera entre nos bras…

Je ne sais pas qui il est ou qui il sera, d’où il nous arrivera et quand… mais je me projette… et je sens l’impatience poindre.
Ah non, ça, ce n’était pas prévu ! Ma belle attente sereine se serait-elle envolée ? Une nouvelle maison et de bonnes nouvelles à Noël ont suffit à faire sauter le couvercle de la patience. J’ai même fait ré-apparaître la liste de prénoms.

Nous attendons le rendez-vous des assistantes sociales dû au déménagement, nous sommes en pleine rédaction du courrier anniversaire (bientôt deux ans d’agrément !), il faudra ensuite transférer tout ça à notre OAA… et après, après il faudra faire revenir le calme.

Publicités

14 réflexions sur “Quoi de neuf ?

  1. Il y a des moments où on pense avoir (enfin) réussi à apprivoiser l’attente, et puis soudain, sans qu’on l’ait vu venir, patatra l’impatience est à nouveau là. Ca me semble normal ceici-dit vu le contexte, difficile de ne pas se projeter quand on passe ses journées à construire et aménager un nouveau nid…
    Je vous souhaite tout le bonheur du monde dans cette nouvelle maison. Et une attente la plus sereine possible pour une merveilleuse vie de famille à la clé. ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Patatras comme tu dis ! Je ne l’avais naïvement pas vu venir, pourtant effectivement ça me parait évident maintenant que dans une telle situation on devienne impatient ! Ca va bien se tasser… ou alors je pourrais être délivré de l’attente avec un appel magique là maintenant tout de suite ! (c’est beau de rêver ^^ )

      Aimé par 1 personne

  2. Contente que tu te sentes bien et libérée grâce à cette thérapie.
    Dans quelques temps la raison reprendra le dessus et ton impatience sera canalisée. En attendant, sortir la liste des prénoms et bien pourquoi pas ! Cela aide à rendre l’attente plus supportable. 🙂 Et il n’y a pas de mal à se faire du bien…
    Bon week-end bisous !

    Aimé par 1 personne

      1. Chaque jour te rapproche un peu plus de ton enfant, il faut avoir ça en tête les mauvais jours même si ça ne semble parfois etre que des mots.
        Pour l’avoir vécu, le jour où tu rentreras avec ton enfant dans votre maison pensée/bricolée pour lui, sera vraiment très très spécial ! Moi j’ai versé ce jour là les sanglots accumulés pendant des années.

        Aimé par 1 personne

  3. C’est « normal » de faire les montagnes russes en adoptie, j’adore d’ailleurs l’illustration de bacapana sur le sujet! Des hauts et des bas dans le moral comme dans la (‘im)patience! Surtout dans l’aménagement, avec toute cette projection nécessaire aussi pour investir une nouvelle maison: ce qui était douloureux dans l’ancienne prend un autre sens dans cette maison-la, choisie en pensant à cet enfant-la (déjà né ou pas encore). Si seulement il y avait une formule magique pour faire sinon puisse être toujours au top dans l’attente ce serait un soulagement, le seul truc c’est de savoir à qui en parler et sur qui s’appuyer dans les creux pour encore mieux partager les grands moments! Et sinon alors l’odeur? Et la couleur choisie?

    Aimé par 1 personne

    1. On a une super équipe EFA, on s’est fait plein d’amis et c’est vraiment le top pour partager tout ça ! Et puis il y a ici, je déverse, je déverse… 😉
      L’odeur de cigarette passe petit à petit, on a senti du mieux quand on a fini d’enlever la tapisserie. Quant à la couleur, notre chambre sera probablement bleue et blanche, la chambre d’amis aucune idée (ce sont les deux que nous sommes en train de refaire) la chambre d’enfant on dort dedans en attendant que la nôtre soit faite et ensuite il n’y aura pas de couleur précise mais une belle fresque sur un mur : un arbre généalogique avec des cadres photos pour présenter chaque membre de la famille 😉 j’imagine que ça débordera un peu avec des animaux de la forêt, oiseaux, écureuils etc. (j’ai une petite soeur très douée en dessin, elle est déjà prévenue de sa « mission » )

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s